L’immigration : une des solutions à la pénurie de main d’oeuvre

Photo de Simon Busque
Par Simon Busque
L’immigration : une des solutions à la pénurie de main d’oeuvre
Les ministres David Heurtel et François Blais entourent le député de Beauce-Sud

C’est en Beauce, Bellechasse et Etchemins que les ministres David Heurtel et François Blais ont entrepris leur vaste tournée de consultation en vue du Forum sur la valorisation de la diversité et la lutte contre la discrimination qui aura lieu à la mi-décembre.

Accompagnés du député Paul Busque, les ministres étaient de passage à Saint-Georges aujourd’hui en avant-midi avant de poursuivre leur tournée dans les Etchemins, puis Bellechasse en après-midi. Ils ont rencontré quelque 70 intervenants, des entrepreneurs mais aussi des représentants des organismes socio-économiques ainsi que des élus municipaux de la région.

«Avec un taux de chômage de 2,4 % dans votre région, l’économie tourne à plein régime et l’immigration est l’une des solutions pour contrer la pénurie de main d’œuvre», disait le ministre Heurtel. «Nous sommes bien conscients que des entreprises ont de la difficulté à recruter du personnel mais il y a plusieurs solutions dont celle de se tourner vers l’immigration. En ce sens, il faut faciliter les démarches des entreprises».

Les deux ministres ont bien apprécié leurs différentes rencontres. «Plusieurs idées sont sur la table dont celle de développer des projets pilotes. Il faut aussi diminuer les délais et les coûts et accompagner les plus petites entreprises. Il faut savoir que des entreprises doivent refuser des contrats faute de personnel alors que certaines songent même à s’installer ailleurs», a fait valoir le ministre Blais.

Bien qu’aucune proposition concrète n’ait ressorti des différentes rencontres, le ministre Heurtel a admis que le gouvernement voulait avancer très rapidement dans ce dossier. «Il y a des histoires à succès qui doivent être partagées. OSI Machinerie de Saint-Georges en est un bel exemple puisqu’on y trouve neuf travailleurs immigrants du Costa Rica et de la Chine sur leur soixantaine d’employés».

Intégration et rétention

L’histoire montre que les immigrants ont plus tendance à s’établir dans les grands centres comme Montréal. David Heurtel a cependant fait savoir que la nouvelle loi sur l’immigration a pour but d’arrimer les demandes avec les besoins régionaux. «Les besoins sont différents d’une région à une autre», affirme-t-il.

Il ajoute qu’il faut non seulement réussir à amener des travailleurs étrangers en région mais bien les intégrer et surtout les retenir. «On remarque les taux de rétentions sont très bons à plusieurs endroits».

Le député Paul Busque a de son côté indiqué que le gouvernement et ses partenaires devaient bouger très rapidement. «Les entreprises ont besoin d’aide maintenant, pas dans trois ans».

Il s’est enfin dit très heureux que la tournée des ministres ait débuté dans son comté reconnu pour son entrepreneuriat.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires