PCQ : Jonathan Poulin veut s’attaquer à la pénurie de main-d’œuvre

Par Danny Lizotte
PCQ : Jonathan Poulin veut s’attaquer à la pénurie de main-d’œuvre
Le candidat du PCQ dans Beauce-Sud, Jonathan Poulin. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Danny Lizotte)

POLITIQUE. Le candidat du Parti conservateur du Québec (PCQ), Jonathan Poulin, dévoile les propositions de sa formation politique en matière d’économie et de lutte contre la pénurie de main-d’œuvre. Il veut notamment s’attaquer aux règles fiscales qui pénalisent les travailleurs d’expérience et les étudiants qui travaillent.

Pour s’attaquer à la pénurie de main-d’œuvre, M. Poulin veut augmenter les crédits d’impôt au prolongement de carrière des travailleurs d’expérience. De 1 500 $ à 3 000 $ pour les 60 à 64 ans ainsi que de 1 650 $ à 5 000 $ pour les 65 ans et plus. Soulignons que le crédit d’impôt sera remboursable.

Il entend également modifier le programme de prêts et bourses pour que les étudiants travaillant pendant leurs études ne soient plus pénalisés. De plus, il souhaite diminuer progressivement les taxes sur la masse salariale pour les ramener à l’intérieur de la moyenne canadienne.

Concernant les travailleurs étrangers temporaires, les conservateurs envisagent de négocier à court terme avec le gouvernement canadien pour réduire les délais de traitement des dossiers de ces derniers. Ils veulent aussi exiger le rapatriement des pouvoirs en immigration à cet égard du fédéral.

« Nous avons présentement une force de travail importante au Québec, notamment nos travailleurs d’expérience et nos étudiants qui cessent de travailler ou diminuent drastiquement leurs heures travaillées en raison de règles fiscales qui les pénalisent. Par exemples, par une diminution de leurs rentes, une perte de crédit d’impôts ou la réduction de leurs prêts et bourses lorsqu’ils en ont », s’exclame M. Poulin.

Lutter contre l’inflation

En matière d’économie et pour lutter contre l’inflation, le candidat du PCQ veut hausser l’exemption personnelle de base d’impôt des particuliers à 20 000 $ plutôt que 15 728 $. Il propose également une réduction des taux d’imposition. Pour le premier 46 295 $, il passerait de 15 % à 13 % et de 46 295 $ à 92 580 $, il passerait de 20 % à 18 %.

De plus, afin de redonner du pouvoir d’achats aux Québécois, M. Poulin veut suspendre la taxe sur les carburants d’environ 20 cents le litre et cesser de taxer la revente de tous les biens de consommation usagés (incluant les automobiles).

« Le gouvernement de François Legault a préféré distribuer des chèques électoraux plutôt que redonner du pouvoir d’achat de manière permanente aux citoyens. Le siphonnage caquiste abusif dans le portefeuille des citoyens a assez durée, nous on souhaite leur redonner une certaine liberté financière », ajoute le candidat conservateur dans Beauce-Sud.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires