Philippe Couillard impressionné par les visites de la Beauce

Photo de Andréanne Huot
Par Andréanne Huot
Philippe Couillard impressionné par les visites de la Beauce
Le premier ministre du Québec

Dans le cadre du caucus présessionnel du Parti libéral du Québec (PLQ) à Saint-Georges, le premier ministre Philippe Couillard s’est entretenu avec les médias régionaux pour discuter de dossiers locaux.

Il a tout d’abord tenu à féliciter son collègue Robrt Dutil pour l’accueil et la nouveauté, soit d’offrir une cinquantaine de visites aux ministres et députés lors de l’après-midi du 26 août. «Je crois qu’on va être obligé de le refaire dans d’autres régions, a indiqué Philippe Couillard. Ils sont revenus émerveillés et enchantés de ça et je pense que la réaction des gens qui ont été visités a été bonne et qu’ils ont apprécié. Ce matin, plusieurs exemples de cette visite étaient soulevés autant pour parler de la qualité des entreprises visitées que pour les défis économiques de la région à mettre en relation avec une activité économique très importante ici».

M. Couillard a noté que ce qui était ressorti sur le plan général c’est «un enjeu singulièrement important de pénurie de main-d’œuvre». En parlant d’autres régions qui vivent le même problème, de petites communautés rurales, qui ont des problèmes démographies dans un contexte où les entreprises ont besoin d’employés sans en trouver, «cela peut mettre en jeu la solidité des très petites communautés locales et ça, c’est un enjeu qui nous interpelle beaucoup. Une solution, c’est l’immigration et il se fait beaucoup de choses ici (La Beauce embauche) et il faut continuer ça», indique le premier ministre.

Regroupement de MRC

Questionné au sujet des fusions des MRC qui défraient l’actualité beauceronne ces temps-ci, le premier ministre a tout de suite tenu à spécifier qu’il n’y a aucun désir de la part du gouvernement d’imposer des fusions. Il ajoute que s’il y a des discussions entre des MRC ou des municipalités, il n’y a pas de commande gouvernementale de fusionner les MRC ou les municipalités, même s’il existe des incitatifs pour les municipalités pour faciliter les choses si les gens sont d’accord. «Nous sommes heureux d’accueillir ces projets-là, mais on ne forcera pas parce qu’on vient de leur donner plus de pouvoirs et de responsabilités alors ils vont en avoir beaucoup sur les bras dans les prochains mois», ajoute M. Couillard.

Le premier ministre note d’ailleurs que les commentaires qu’il reçoit concernant le fait d’avoir diminué les budgets de fonctionnement des CRÉ et des CLD (les budgets de développement économique n’ont pas été coupés) que les maires et préfets lui indiquent que cela fonctionne mieux, que les dossiers vont plus vite et que les acteurs se concertent plus rapidement.

Éducation

Au sujet des manifestations des enseignants qui sont venus déranger le caucus en pleine réunion le 27 août en fin de matinée, M. Couillard a répliqué que le gouvernement allait continuer avec le plan établi de gérer les finances de façons responsables. «On va surtout arriver avec une vision de l’éducation et François Blais travaille là-dessus pour donner le message qu’au centre de tout c’est l’élève, l’école, l’enseignant et les parents. Les structures viennent en second et sont là pour seconder les premiers et on va arriver avec quelque chose d’assez ambitieux qui devrait donner un air d’avenir au réseau d’éducation. Les moyens de pression, tant que les gens respectent leur contrat de travail, c’est légitime», a-t-il ajouté.  

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires