Plus de 30 000 $ en trois ans pour la Fondation du Dr Clown

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Plus de 30 000 $ en trois ans pour la Fondation du Dr Clown
Les personnes qui avaient acheté des bûches pouvaient les récupérer le 10 décembre à Beauceville. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Sébastien Roy)

En l’espace de trois ans, Stéphanie Poulin et Sylvain Veilleux ont réussi à amasser plus de 30 000 $ pour la Fondation du Dr Clown, un organisme qui a notamment comme mission de redonner le sourire aux enfants malades.

L’appui de la communauté joue pour beaucoup dans la réussite de leurs activités. « -Ce que je trouve beau des -Beaucerons, c’est que je n’ai même pas besoin de les solliciter », souligne Mme Poulin.

Elle donne en exemple le bingo virtuel que M. Veilleux et elle ont lancé en 2021. Les gens pouvaient acheter une ligne au coût de 10 $. Pour cette deuxième édition, 230 lignes ont été vendues. « Les entreprises me contactaient de leur propre chef pour offrir un cadeau à faire gagner lors du bingo », mentionne-t-elle. En cumulant les bûches et le bingo, ils ont amassé un peu plus de 6000 $.

Un autre exemple provient des sacs de jujubes qu’elle vendait quand les personnes venaient chercher leurs bûches. « C’est un élève de deuxième secondaire de la polyvalente Saint-François qui les a préparés dans le cadre d’un projet scolaire. Il a entendu parler de nous et a décidé de s’impliquer par lui-même. Tout fonctionne par le bouche-à-oreille et la page Facebook Jojo et ses clowns », ajoute Mme Poulin.

D’autres ont décidé de se proposer pour livrer des bûches dans leur municipalité. Ce sont plein de gestes qui touchent particulièrement Stéphanie Poulin. M. Veilleux et elle comptent également sur l’appui de leur famille et leur entourage.

« On voit qu’une récession s’en vient. Tout le monde a besoin de son argent, mais les gens sont tellement généreux, je capote. Pour nous, c’est un moyen de combler un vide. Ça nous redonne de l’énergie et de l’amour », soutient-elle.

L’importance de redonner

Il était important pour ce couple de redonner à cet organisme qui a tant fait pour leur fille Jolyane. Celle-ci avait de graves problèmes de santé. Quand elle était à l’hôpital, la jeune fille était toujours impatiente de voir arriver les Drs Clown.

« Leur arrivée change totalement l’ambiance sur un étage. Tout le monde est plus de bonne humeur », mentionnait M. Veilleux lors d’une entrevue en 2020. « Quand ça allait bien, elle jouait à cache-cache avec eux. Ils lui chantaient aussi des chansons », complétait Mme Poulin.

Malheureusement, Jolyane est décédée en janvier 2020 à l’âge de quatre ans. Peu de temps après, ses parents ont décidé de vendre des nez de clown et de remettre les profits à la Fondation. Ils avaient alors amassé 600 $.

En plus de la vente de bûches et du bingo, Mme Poulin et M. Veilleux ont aussi organisé un tournoi de golf cet été à Saint-Benoît-Labre. Les participants n’ont pas pu jouer en raison de la pluie abondante, mais d’autres activités ont eu lieu sur place. L’événement a tout de même permis d’amasser quelque 10 500 $.

Par ailleurs, ils se sont entendus avec la Fondation du Dr Clown pour que l’argent amassé servent aux enfants malades de la région. « L’argent est utilisé pour les services qu’elle offre au CHUL à Québec », conclut Stéphanie Poulin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires