Près de 30 000 $ supplémentaires pour des études environnementales

Photo de Andréanne Huot
Par Andréanne Huot
Près de 30 000 $ supplémentaires pour des études environnementales
Le mur de soutènement de la Promenade Redmond avant les travaux.

La reconstruction du mur de soutènement de la promenade Redmond (quai Pinon) n’est pas encore entamée que surgissent déjà, de légères augmentations de coûts imprévus.

Un mandat additionnel a été octroyé à la firme SNC-Lavalin afin de faire modifier le décret émis pour la construction du mur de soutènement de la promenade Redmond. «Après l’élaboration des plans et devis plus détaillés, on s’est rendu compte que les travaux auraient un impact plus important sur l’environnement que ceux prévus dans le décret du ministère de l’Environnement», explique le directeur général adjoint, Claude Poulin.

En gros, la Ville de Saint-Georges avait prévu pouvoir faire tous les travaux du haut de la plateforme du quai Pinon. C’était ce qui était ressorti de l’étude préliminaire commandée à la firme Aecom. Cependant, certains travaux devront être effectués à partir du lit de la rivière, soit la pose d’ancrages. «Pour creuser à 45 et poser les ancrages, la foreuse doit s’installer dans le lit de la rivière. Il y a aussi des batardeau qui devront être construits le temps des travaux près de la sortie du ruisseau d’Ardoise», ajoute M. Poulin.

La Ville de Saint-Georges doit donc s’adresser de nouveau au ministère de l’Environnement pour faire modifier le décret initial puisque les travaux toucheront à l’eau. La firme SNC-Lavalin obtiendra donc 24 935,66 $ taxes incluses en honoraires pour compléter ces démarches administratives au provincial. Un montant de 4 669.92 $ pourrait s’ajouter si des études d’impacts environnementaux sont requises du côté du fédéral, pour un montant total de 29 605,58 $.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires