Un conseiller affronte le maire sortant à Saint-Côme-Linière

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Un conseiller affronte le maire sortant à Saint-Côme-Linière
Yvon Paquet et Serge Poulin convoitent la mairie de Saint-Côme-Linière.

Le conseiller Serge Poulin affrontera le maire sortant, Yvon Paquet, lors des élections municipales à Saint-Côme-Linière.

Maire de Saint-Côme-Linière depuis six ans, Yvon Paquet souhaite obtenir un nouveau mandat, qui serait son dernier.

Le maire sortant souligne que plusieurs projets d’importance sont en préparation dans sa municipalité et qu’il souhaite, de concert avec les membres du conseil, prendre une part active à leur réalisation.

Depuis la perte de la boulangerie et de l’épicerie, l’édifice abritant ce dernier commerce a été racheté par un promoteur de Saint-Georges qui étudie différentes options afin de lui redonner vie. «La municipalité pourra accompagner le promoteur dans son projet, peu importe sa nature», signale M. Paquet qui se réjouit aussi de la venue du complexe «Les Trois Ailes», évalué à 23 M$, qui comprendrait une résidence de 150 unités pour aînés, un complexe commercial et un édifice à bureaux où il souhaite établir les bureaux de la municipalité.

Dans la même veine, il proposera de déménager la bibliothèque municipale dans les locaux de l’actuelle quincaillerie Coop qui, elle, devrait s’établir dans le futur complexe commercial des Trois ailes.

Du côté des infrastructures, M. Paquet souligne que plusieurs défis attendent le prochain conseil, dont la réfection du réseau d’aqueduc et d’égouts dans trois secteurs précis, soit le Domaine Bélanger, le secteur Bouchard et la rue de l’aréna.

Du côté routier, des négociations menées avec le ministère des Transports devraient entre autres permettre de régler la clause de non-accès à la route Kennedy (173) établie il y a une cinquantaine d’années lors du prolongement de cette route. «Depuis ce temps. Plus de 300 résidences ont été construites le long de la route Kennedy, mais aucune n’y a un accès direct. Nous avons, avec l’aide du dernier conseil, réussi à convaincre le MTQ de revoir l’ensemble de ces clauses de non-accès», dit-il.

Toujours dans le domaine routier, M. Paquet souligne que la municipalité est en attente de subventions qui permettraient entre autres de reconstruire une partie de la route Saint-René et apporter des améliorations à la route Fortin.

Serge Poulin

Conseiller municipal au cours depuis quatre ans, dont deux à titre de maire suppléant, Serge Poulin souhaite devenir le nouveau maire de Saint-Côme-Linière le 5 novembre.

«À 63 ans, j’ai décidé qu’il était temps de passer à l’action. J’y avais pensé par le passé et on m’avait approché du temps où j’étais propriétaire d’un dépanneur, mais je trouvais que le moment n’était pas bien choisi».

La famille et la jeunesse de Saint-Côme sont au sommet des priorités du candidat qui, à la suggestion de citoyens, souhaite implanter des jeux d’eau et organiser des activités pour les adolescents dans la Salle optimiste, au 2e étage de l’aréna. «Je suis même prêt à investir une partie de mon salaire de maire dans la réalisation des jeux d’eau et dans les organismes du milieu», mentionne M. Poulin.

Ce dernier entend également permettre aux citoyens de Saint-Côme d’avoir un accès privilégié à leur aréna qui subit actuellement une cure de rajeunissement. Le système de réfrigération sera changé l’an prochain. «Ce sont des travaux qui sont payés en grande partie par les citoyens. Il est donc normal qu’ils aient accès aux heures de glace de façon prioritaire, sans nuire aux locations normales puisque ce service doit se financer», clame-t-il.

Le retour de certains services de proximité tels qu’une épicerie représente une autre priorité du candidat qui entend approcher des promoteurs pour les inciter à s’implanter à Saint-Côme. «Nous avons de beaux terrains que nous pouvons mettre à leur disposition», ajoute M. Poulin qui préconise également la construction d’une nouvelle caserne incendie.

En matière de voirie, ce ne sont pas les projets qui manquent selon Serge Poulin qui précise que si les subventions sont au rendez-vous, plusieurs d’entre eux seront réalisés en priorité comme la réfection du réseau d’aqueduc et égouts dans le Domaine Bélanger, sur la 23e Rue et autres.

M. Poulin souhaite également une plus grande transparence au sein du conseil municipal et à cet égard, il faut selon lui que les votes importants soient tous tenus en séance publique, ce qui n’empêche pas la tenue de rencontre de travail avant les réunions du conseil.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires