Claude Morin : maire de Saint-Georges

Par Danny Lizotte
Claude Morin : maire de Saint-Georges
Claude Morin, maire de Saint-Georges. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Danny Lizotte)

PORTRAIT. Saviez-vous que le maire de Saint-Georges s’est enrôlé dans les Forces armées canadiennes à la suite d’une gageüre ? Saviez-vous que M. Morin est un passionné de voyages ?

Claude Morin est né le 10 août 1953, à Saint-Gédéon-de-Beauce, et a une sœur. Son père était marchand général et sa mère infirmière. Mais, elle a davantage travaillé au commerce familial. Dans son enfance, il était un garçon hyperactif et pratiquait plusieurs sports.

C’est en France, alors qu’il travaillait comme militaire, qu’il a rencontré Anne Desrousseaux. Il l’épousera en 1993 et auront deux enfants, une fille et un garçon. Ces derniers, âgés de 20 ans, sont des jumeaux.

Parcours scolaire

M. Morin a fait ses études primaires à Saint-Gédéon et secondaires au Séminaire de Saint-Georges. Il a un diplôme d’études collégiales (D.E.C.) du Cégep de Thetford. Par la suite, il a obtenu un baccalauréat en sciences sociales de l’Université d’Ottawa. De plus, il a suivi plusieurs formations pendant ses années au sein de l’armée. Notamment, des études stratégiques de haut niveau au Collège de commandement et d’état-major, à Kingston (Ontario).

Forces armées canadiennes

Après un match de football et quelques verres d’alcool, lui et son ami sont passés à côté d’un kiosque de recrutement des Forces armées canadiennes. Ils ont pris la gageüre de revenir donner leur nom le lendemain. Chose dite, chose faite !

À la suite de ce pari, M. Morin s’est enrôlé comme militaire. Il a été au service de notre pays pendant 31 ans, soit de 1975 à 2007. Il a terminé avec le grade de lieutenant-colonel après avoir été posté à plusieurs endroits dans le monde. « J’ai adoré la discipline dans l’armée. Ça me prenait de l’encadrement », reconnaît-il, avec le recul.

La vie civile

En 2007, M. Morin se retire de l’armée canadienne. Ceci marque son retour sur sa terre natale, la Beauce. Il décide de se présenter aux élections générales provinciales sous la bannière de l’Action démocratique du Québec (ADQ). Le candidat se fait élire député de Beauce-Sud. Il se présente, cette fois-ci, aux élections municipales de 2013 et devient maire de Saint-Georges. « Trois de mes oncles ont été maires de la ville », dit le politicien avec fierté.

Les voyages

Claude Morin est un voyageur dans l’âme. Grâce à ses fonctions au sein des Forces armées canadiennes, il s’est rendu dans plusieurs pays. Le maire a notamment visité la France, la Norvège, l’Italie, l’Espagne, le Royaume-Uni, les États-Unis et la région des Balkans, en Europe. « J’ai fait deux fois le chemin de Compostelle, du Puy-en-Velay à Saint-Jacques-de-Compostelle. Une fois, seul avec mon épouse, et une autre fois, nous étions avec les enfants », se remémore-t-il. Il rêve d’aller visiter l’Australie, ce magnifique pays situé en Océanie. En passant, si un jour vous partagez un repas avec lui sachez qu’il déteste les fèves au lard.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires