Hausse fulgurante des demandes d’aide alimentaire

Stéphane Lévesque redaction@leclaireurprogres.ca

Hausse fulgurante des demandes d’aide alimentaire
Les demandes d'aide alimentaire ont augmenté de 20 % chez Moisson Beauce au cours de la dernière année. (Photo : (Photo gracieuseté))

COMMUNAUTÉ. Dans la dernière année, Moisson Beauce a vu croitre de 20 % les demandes d’aide alimentaire, indique le Bilan-Faim 2022 des Banques alimentaires du Québec. Parmi les 150 000 appels à l’aide des douze derniers mois, le tiers touche des enfants et une personne sur cinq qui a fait une demande se retrouve sur le marché du travail. Une situation qui inquiète l’organisme qui œuvre depuis 1994 pour le respect du droit fondamental à se nourrir.

« Après plus de deux ans de résilience face aux changements constants, nos communautés sont plus vulnérables que jamais face aux problèmes d’insécurité alimentaire. La hausse constante du coût de la vie a un impact majeur sur les clientèles desservies, qui voient leur précarité financière et alimentaire augmenter. Plus que jamais, afin de pallier à la demande grandissante, nous devons faire des achats, ce qui occasionne des dépenses majeures pour l’organisme », souligne Lisa Faucher, directrice générale par intérim de Moisson Beauce qui, comme, ses collègues à travers le Québec demande plus grand soutien du gouvernement.

Précisons que Moisson Beauce, qui collabore avec plus de 50 organismes du territoire, a dû acheter plus de 200 000 $ de denrées au cours de la dernière année pour pallier à la demande.

Pouvant compter sur près de 500 bénévoles pour accomplir sa mission, ajoutons que l’organisme a distribué dans la dernière année financière 875 693 kg de denrées et autres produits essentiels. Ce qui représente une valeur marchande de plus de 5,6 M$. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires