Les dieux grecs inspirent la troupe Transcendanse

Pour son spectacle annuel, Annie Cliche et sa troupe Transcendanse se sont inspirées de la mythologie grecque.

C’est sous le thème Omygodz, une référence aux dieux grecs, que les quelque 140 danseurs et danseuses se sont exécutés devant trois salles combles vendredi, samedi et dimanche à l’auditorium de la polyvalente Saint-François de Beauceville. Musique endiablée, chorégraphies spectaculaires, écrans géants, humour, tout y était pour plaire au public qui en redemandait.

La troupe y est allée de numéros de jazz urbain, breakdance, hip hop et ballet classique, histoire d’en mettre plein la vue aux spectateurs. Âgés de 3 à 45 ans, les danseurs ont tout donné pour épater leur public qui a pu renouer connaissance avec Poséidon, Cronos, Séléné, Zeus et plusieurs autres.

Le spectacle était rodé au quart de tour, les deux parties étant présentées sans interruption grâce à l’efficacité de l’équipe d’accessoiristes.

Une préparation gagnante

La fondatrice de l’école Transcendanse, Annie Cliche, a vécu toute la gamme des émotions cette année. En arrêt de travail, elle a pu compter sur une équipe dévouée qui lui a donné un fier coup de main.

«Je suis souvent en avance dans mes projets et ça nous a permis de réussir. Pendant mon arrêt de travail, j’ai eu l’appui de très bonnes amies. J’ai constaté que j’en avais une bonne dizaine, voire une quinzaine, qui m’ont appuyée. J’aimerais entre autres nommé Anne Bellevance, Marie-Lise Dubord, Vyrgine Bélanger et tous ceux et celles qui ont gravité autour. J’ai eu vraiment beaucoup d’aide et il y en a plusieurs qui ont pris des initiatives. Nous formons une belle équipe, pour ne pas dire une famille».

Annie était particulièrement fière du spectacle cette année. «C’était plus qu’un spectacle de danse, c’était un spectacle complet. L’été dernier, la thématique a été trouvée. À partir de septembre, les cours ont commencé et on s’est attaqué à la musique, aux accessoires, aux décors, etc. Ce fut sans arrêt et le résultat est exceptionnel», dit-elle.

Et pour les gens qui ça intéresserait, il y aura d’autres spectacles l’an prochain. «L’idée du scénario pour l’an prochain est déjà trouvé», conclut Annie Cliche.

Poster un Commentaire

avatar