Protéger et valoriser le patrimoine beauceron

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins

N.D.L.R. Voici le dernier de quatre reportages visant à souligner les 20 ans d’existence du centre culturel Marie-Fitzbach

L’histoire de la Beauce regorge de richesses patrimoniales. La Société historique Sartigan existe justement pour garder cette histoire vivante et en mouvement.

La Société historique Sartigan recueille des documents et photographies auprès des citoyens. Elle numérise et archive ceux-ci afin de les mettre en valeur sous divers formats. Depuis 1995, les bureaux de la société se trouvent au quatrième étage du centre culturel Marie-Fitzbach.

«Au départ, on n’avait pas de local officiel. Nous avons négocié l’achat du couvent qui est devenu le centre culturel. Comme c’était défendu qu’une société à but non lucratif achète un bâtiment, c’est la ville (Saint-Georges) qui a signé les papiers», précise Anne Dutil, directrice de la Société historique Sartigan.

Publications et expositions

La société a déjà publié notamment des livres sur des sujets comme la Dionne Spinning Mills Co. et les familles de la région.

«Notre quatrième livre sur la vie de famille est en chantier. Depuis dix ans, on a réussi à identifier 500 familles. On a toujours des projets sur la table. Celui sur la rivière Chaudière avance très bien», confirme Anne Dutil.

Dans cette dernière initiative, les gens pourront en apprendre davantage sur la valeur historique de ce cours d’eau allant de Lévis à Lac-Mégantic. Une exposition participative sera présentée en 2016 au centre culturel.

D’ailleurs, la Société historique Sartigan abrite déjà en ses murs une exposition sur nos politiciens beaucerons ainsi que le Musée de l’Entrepreneurship Beauceron.

Intitulée «Vie politique 1792-2003», l’exposition permanente au Salon François Bérubé offre en lecture et images des informations sur des hommes politiques comme Joseph Bolduc et Christian Henry Pozer.

Quant au musée, il rappelle aux visiteurs à quel point l’entrepreneuriat est une valeur profondément ancrée dans l’histoire beauceronne. Des noms comme Ludger Dionne, Édouard Lacroix, Roméo Laflamme et Gédéon Roy figurent parmi ceux mis en valeur.

«Cette année, on a dû tasser plusieurs éléments à cause d’une exposition temporaire sur le patrimoine militaire beauceron. On fera bientôt d’importantes rénovations pour que le musée soit plus interactif», mentionne Anne Dutil.

Les personnes souhaitant fournir d’anciens documents à la Société historique Sartigan peuvent écrire à shsartigan@hotmail.com ou se rendre directement au centre culturel. On peut en savoir plus sur l’organisme en visitant le www.shsartigan.com et le www.facebook.com/shsartigan.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires