Un projet d’envergure mélangeant théâtre et éducation

Photo de Andréanne Huot
Par Andréanne Huot
Un projet d’envergure mélangeant théâtre et éducation
Les mêmes comédiens que dans Dunort (photo), Stéphanie Lessard, Yannick Coderre et Jérôme Roy, joueront dans Océanne.

Après avoir sorti les Contes de Saint-Parlabas en 2012, Alain Lessard de Saint-Georges avait toujours le rêve de vouloir faire vivre ses personnages. C’est mission réussie avec le spectacle Dunort qui sera présenté cet automne à tous les élèves du premier et deuxième cycle de la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin.

Plus qu’un simple spectacle pour enfants, Dunort est devenu un projet complet et bien ficelé qui comprend un dossier pédagogique et certains éléments à faire en classe. Que ce soit un survol de l’astronomie, ou encore une façon de permettre aux enfants de s’exprimer, d’apprendre à persévérer et à réaliser leurs rêves.

Le spectacle a été testé deux fois au printemps à Sainte-Justine. Devant des élèves de jour et en soirée où la représentation était donnée devant des jeunes et leurs parents. «Les parents ont réagi super fort. Ils m’ont dit que c’était rare d’aller voir un spectacle avec notre enfant, mais qu’eux aussi ont aimé, précise l’auteur, Alain Lessard. C’est un spectacle familial et mon but c’était qu’il puisse créer des discussions avec les enfants. C’est un point très important pour moi».

Grâce à la confiance que lui ont témoignée les Amants de la scène et Ovascène, le spectacle pourra être présenté en octobre aux élèves de premier et deuxième cycle du primaire de la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin. Entre huit et 10 représentations sont prévues à Saint-Georges à la salle Alphonse-Desjardins du Cégep Beauce-Appalaches et entre trois et cinq représentations seront présentées à Sainte-Marie à la salle Méchatigan. «Jean-François Bernatchez mentionnait que c’est la première fois qu’il voit ce type de spectacle pour enfants de qualité professionnelle et créé ici», ajoute M. Lessard.

Des collaborateurs de qualité

Pour donner vie à ses personnages, Alain Lessard s’est entouré de Joël Proulx-Bouffard pour la production visuelle. «Lui, c’est génial de l’avoir parce qu’il travaille à différents projets d’envergure comme des productions sur fontaines d’eau à Las Vegas et aussi pour le Cirque du Soleil», indique l’auteur, vantant les talents de l’homme.

Les projections réalisées sont de 28 pieds de large par 18 pieds de haut. Avec Dunort, le spectateur est loin de retrouver les traditionnels décors en carton. Pour Alain Lessard, il s’agit d’un des éléments qui permettent à sa création de se distinguer des autres spectacles pour enfants.

Il a ensuite recruté Jérôme Roy, la voix de Vrak TV et la metteure en scène Paméla Doyon. Après des auditions, les comédiens Stéphanie Lessard et Yannick Coderre se sont joints à l’équipe. L’ambiance sonore est l’œuvre de Jérôme Roy.

Si au départ, l’histoire de Dunort, un enfant qui veut toucher une étoile, est un peu trop sombre pour les enfants, Alain Lessard affirme avoir «ajouté du merveilleux» et transformé légèrement la fin afin que celle-ci soit plus adaptée à son public cible. Pour la pièce, un nouveau personnage a été créé, Cassiopée, la meilleure amie de Dunort, qui est aussi la seule à croire en lui. «Ça permet aux enfants de s’identifier autant au petit gars qu’à la petite fille», ajoute M. Lessard.

En ajoutant une petite morale à l’histoire, l’auteur voulait que les enfants en retirent quelque chose d’important : l’importance de croire en soi, de croire en nos rêves et de persévérer.

Pour plus d’informations, consultez le www.pixeldetoile.com

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires