Une Georgienne lance son deuxième livre à 89 ans

Une Georgienne lance son deuxième livre à 89 ans

Pierrette Pépin Roy est âgée de 89 ans.

Crédit photo : L'Éclaireur Progrès - Amélie Carrier

Le second livre de la Beauceronne Pierrette Pépin Roy, âgée de 89 ans, est paru le mercredi 12 décembre dernier aux éditions La Plume d’Oie. Intitulé Mémoires – Sur la trace de nos origines, l’ouvrage fera non seulement découvrir l’histoire de ses ancêtres aux plus jeunes, mais saura également rappeler des souvenirs aux plus âgés.

Native de Saint-Georges et actuellement résidente de cette ville, Mme Pépin Roy a longtemps résidé à Saint-Joseph-de-Beauce.

Celle qui a quatre enfants, 11 petits-enfants et 20 arrière-petits enfants a toujours souhaité que sa progéniture puisse connaître sa parenté. C’est la principale raison pour laquelle l’auteure a rédigé ces écrits, qui racontent le parcours de ses aïeux et de ses descendants entre les années 1900 et 2018.

«J’étais le bébé de ma famille. Quand on recevait la visite de mes cousins et de mes cousines chez nous, ils étaient tous plus vieux que moi et jouaient avec mes frères et mes sœurs de leur âge. J’ai rarement eu l’occasion de les côtoyer et d’en apprendre plus sur eux. Je veux donc que ce soit différent pour mes petits-enfants et leurs enfants», explique-t-elle.

Outre que le désir d’informer les siens au sujet de leurs origines respectives, ainsi que de la ténacité et du courage des pionniers qui les ont précédés, Pierrette Pépin Roy caresse également le rêve que son livre se retrouve un jour dans les bibliothèques scolaires.

L’arbre généalogique de Pierrette Pépin Roy lui a beaucoup servi lors de la rédaction de son ouvrage.

«La généalogie est souvent oubliée dans les écoles. Si les jeunes connaissaient leurs ancêtres, ils pourraient certainement développer une fierté à l’égard de leur passé et des gens extraordinaires qui l’ont influencé. J’estime que toute vie est unique et mérite d’être racontée», ajoute-t-elle.

Histoires personnelles

L’auteure a commencé à faire des recherches dans le but d’écrire ce livre il y a environ deux ans. Elle a d’ailleurs grandement été inspirée par le journal de sa propre mère, qui présentait notamment les valeurs filiales et les coutumes de l’époque, ainsi que par la biographie de son frère Clermont Pépin, musicien maintenant décédé.

«L’amour qui existait au début du 20e siècle existe encore. Les ménages formés de veufs qui se remariaient avec des veuves autrefois sont les prédécesseurs des familles recomposées, par exemple. C’est la même chose pour les drames de mon temps et ceux de maintenant. Il s’agit ultimement d’un retour du balancier», confie la principale intéressée.

En plus de partager publiquement des anecdotes personnelles et privées dans son ouvrage, la Georgienne y décrit les joies, les peines, le travail et les épreuves qu’ont vécu les membres de plusieurs générations, tout en mettant de l’avant leur débrouillardise et leur mode de vie.

Défi relevé

L’auteure regarde une photo de ses parents qui se retrouve dans son livre.

En 2004, Pierrette Pépin Roy a publié son tout premier roman L’originale Madame Sandini ou L’incroyable destin d’une Beauceronne aux Éditions du Mécène. Pourtant, elle n’aurait pas nécessairement eu envie de se lancer dans une telle aventure quelques années seulement auparavant.

«Chacun d’entre nous a des talents cachés qu’il ne connaît pas. Pour ma part, j’ai découvert ma passion pour l’écriture à 70 ans», précise-t-elle.

L’expérience lui a toutefois semblé plus difficile quatorze ans plus tard, en raison de son âge avancé. «Je suis chanceuse d’avoir encore toute ma tête à 89 ans, malgré quelques pertes de mémoire ici et là. C’est entre autres grâce à ma bonne santé et à l’aide de ma fille que j’ai pu mener ce projet à terme», conclut-elle.

Notons que son nouveau livre est disponible à la Librairie Sélect et à la Librairie de la Chaudière, toutes deux situées à Saint-Georges. Des copies de l’ouvrage se retrouvent également au Centre culturel Marie-Fitzbach et au Musée Marius-Barbeau.

Poster un Commentaire

avatar