Courir la Beauce rassemble la communauté avec ses compétitions

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins

En 2015, plus de 5000 personnes se sont inscrites aux cinq courses du circuit Courir la Beauce. À sa cinquième année d’existence, l’organisme sans but lucratif espère attirer encore plus de coureurs avec l’ajout d’une sixième compétition.

Natif de Saint-Georges, David Roy a fondé Courir la Beauce en 2012 avec plusieurs collaborateurs. La course à pied connaissait alors un regain de popularité.

Ce fait s’était transposé dans la création de multiples courses, dont le Défi Beauceron à Saint-Prosper qui se déroule chaque année en juin. Cette compétition a été la première incluse dans le circuit.

«Au niveau marketing, nous voulions éviter une concurrence malsaine entre les courses. Dans les événements de Courir la Beauce, on désirait aussi que les coureurs vivent le même feeling en qualité avec des chandails gratuits, médailles et parcours chronométrés avec des puces», mentionne David Roy.

De Beauceville à Lac-Etchemin

Le Défi PSF à Beauceville a été le second événement à joindre Courir la Beauce.

«On avait toutefois demandé aux organisateurs de faire la course en mai plutôt qu’en juin pour ne pas avoir deux courses dans le même mois», précise David Roy.

En 2013, la Ruée des Jarrets à Notre-Dame-des-Pins et la BeauceRUN à Saint-Georges se sont ajoutées au calendrier en août et octobre.

Un an plus tard, le Mont-Orignal à Lac-Etchemin accueillait en septembre la première édition de la Trail CLB. En juillet prochain, le parc régional du Massif du Sud à Saint-Philémon présentera la première Trail du Massif du Sud.

«Chaque course possède son propre conseil d’administration qui doit recruter ses bénévoles, concevoir les trajets et s’occuper de fermer les rues. Les réunions communes servent entre autres à décider du prix des billets et à gérer la plate-forme promotionnelle», d’expliquer David Roy.

Avantage intéressant pour les coureurs, chaque compétition de Courir la Beauce offre des parcours aux difficultés variables dans des environnements très différents.

«Par exemple, la Trail CLB offre une option à ceux qui veulent courir en montagne», de dire David Roy.

L’engouement pour les compétitions de Courir la Beauce a même mené à la création du club de course «Les courailleux» qui regroupait 280 membres en 2015.

L’organisme publie également des portraits de coureurs sur son site web (www.courirlabeauce.com).

Celui-ci fait aussi la promotion d’autres courses beauceronnes hors circuit, mais valant le détour toutes saisons confondues.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires