La SQ sera présente sur les plans d’eau de la Beauce-Etchemins

Par superadmin
La SQ sera présente sur les plans d’eau de la Beauce-Etchemins
La SQ sera présente sur les plans d'eau de Beauce-Etchemins.

Le poste de la MRC Beauce-Sartigan de la Sûreté du Québec en collaboration avec ceux de Robert-Cliche et des Etchemins seront présents sur les divers plans d’eau de la Beauce et des Etchemins cet été. Ces interventions se feront dans le cadre de la campagne provinciale «Je reviens au quai en toute sûreté» lancée le 30 juin dernier.

Des patrouilleurs de différents postes des MRC avoisinantes seront jumelées pour y maximiser le nombre d’interventions dans la région. «Cela nous permet de couvrir un territoire plus grand, d’être plus actifs, bref cela nous donne plus de possibilités», rapporte le capitaine Daniel Desmarais, directeur du poste de la MRC Beauce-Sartigan.

Tout au long de l’été, l’ensemble des patrouilleurs rejoindra les plaisanciers sur l’eau et aux abords des quais afin de les sensibiliser à l’importance d’acquérir de la formation pratique en navigation, d’être attentifs à leur environnement et d’éviter les manœuvres imprudentes. Un dépliant comportant notamment de l’information sur les règles d’abordage sera aussi distribué. Une fois de plus, les postes de la région bénéficieront d’un coup de pouce de l’escouade nautique de la SQ. Ces derniers viendront en motomarines sur les lacs du territoire.

En Beauce-Sartigan, le lac Poulin et le lac des Cygnes seront particulièrement visés par ces opérations.

Infractions communes

L’an dernier seulement, une quinzaine de constats ont été émis lors des 12 sorties en Beauce-Sartigan. Les infractions les plus fréquentes sont relatives aux permis de navigation ainsi qu’aux activités récréatives de remorquage (chambre à air, wakesurf, ski nautique, etc.).

Selon un des agents responsables de cette tournée, Dominique Marcoux, les plaisanciers oublient souvent que la loi exige une motomarine de trois places pour faire ce genre d’activités. En permanence, il doit y avoir un observateur à bord de l’embarcation. Celui-ci pourra communiquer avec le conducteur en tout temps. De plus, il faut toujours une place pour la personne remorquée en cas de pépin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires