Hockeyeur et combattant d’un cancer à 20 ans

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Hockeyeur et combattant d’un cancer à 20 ans
Xavier Bolduc vit avec sa mère Guylaine Langlois, à Saint-Éphrem, le temps de vaincre la maladie de Hodgkin. (Photo : L’Éclaireur Progrès – Frédéric Desjardins)

Xavier Bolduc rêvait d’une carrière en hockey professionnel comme gardien de but. Cette idée n’est pas disparue de son esprit, même si la vie lui a envoyé une épreuve difficile.

L’athlète de Saint-Éphrem souffre de la maladie de Hodgkin, un cancer touchant le système lymphatique. Cette maladie débute souvent dans les ganglions situés dans la partie supérieure du corps.

« À l’automne 2019, j’ai souffert d’une mononucléose. J’ai recommencé à jouer après ma guérison. Au fil des semaines, la fatigue est revenue. J’avais de gros maux de dos et je dormais mal. Mes douleurs étaient infernales au repos, mais je ne sentais rien lorsque j’étais sur la glace », dit Xavier Bolduc.

Partageant son temps comme cerbère entre l’Everest de la Côte-du-Sud (LHJAAAQ) et les Foreurs de Val-d’Or (LHJMQ), Xavier Bolduc a cessé de jouer en mars 2020.

« Tout a été arrêté à cause de la COVID-19. Je suis revenu habiter chez ma mère à Saint-Éphrem. Comme j’avais toujours deux grosses bosses dans le cou, j’ai passé des examens à Saint-Georges et Thetford. On m’avait diagnostiqué initialement une sarcoïdose aux poumons », explique celui-ci.

La saison dernière, Xavier Bolduc gardait le filet des Foreurs de Val-d’Or (photo) et de l’Everest de la Côte-du-Sud. (gracieuseté – Dany Germain)

Après une biopsie et un PET scan à l’Hôtel-Dieu de Lévis, la mauvaise nouvelle tombe : il s’agit de la maladie de Hodgkin au stade quatre. Des cellules immunitaires, appelées lymphocytes de type B, se sont multipliées anormalement dans son cou, ses poumons, sa rate et son dos.

« Je m’en allais jouer au golf à Victoriaville, lorsque j’ai reçu l’appel dans mon auto. J’ai été hospitalisé rapidement. Avec le grand nombre de cellules malades dans mon dos, on craignait une paralysie si je faisais des mouvements brusques », indique Xavier Bolduc.

Garder le moral

Deux fois par mois, Xavier Bolduc fait le trajet entre Saint-Éphrem et Lévis pour suivre des traitements de chimiothérapie. Ayant perdu ses cheveux et pris du poids, il utilise son esprit combatif afin de garder le moral face au cancer. Ses derniers résultats médicaux lui donnent raison, même si Xavier est au repos complet.

« Plusieurs des masses ont disparu de mon corps. C’est très encourageant. La maladie de Hodgkin, c’est le même cancer qu’ont vaincu Mario Lemieux et Saku Koivu. Ma mère et mes trois sœurs me soutiennent énormément », mentionne l’athlète beauceron.

Les jeunes ayant contracté une mononucléose ont un risque plus élevé de développer ce type de cancer. « Il n’y a pas une grande hérédité de cancer dans ma famille. Après le choc de la nouvelle, j’ai pris ça avec philosophie. Mon système immunitaire est affaibli et je limite mes sorties en public », dit Xavier Bolduc.

Hockey ou études ?

Avant d’obtenir son diagnostic de cancer, Xavier avait paraphé un contrat d’une saison avec le Thunder du Delaware. Cette équipe évolue dans la Ligue fédérale de hockey (LFH), dont les activités sont suspendues en raison de la COVID-19.

« J’aurais eu droit à une dernière saison junior sans mon cancer et la COVID. Après ma guérison, j’aimerais poursuivre ma carrière au hockey comme professionnel ou lors d’un retour aux études. Le cancer me fait voir la vie différemment, mais après 16 ans à jouer au hockey, c’est difficile de penser à arrêter complètement », conclut Xavier Bolduc.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jacynthe Roy
Jacynthe Roy
1 année

Bon courage à toute la famille, tu vas passer à travers 🙏 dans la vie quand t’on as l’amour de sa famille et le soutiens ont arrivent à son buts comme toi ,un vrai joueur de hockey .lâche pas 😉🌈

trackback
Xavier Bolduc remet son habit de cerbère chez les Français - L'Éclaireur Progrès
4 mois

[…] À lire aussi : Hockeyeur et combattant d’un cancer à 20 ans […]