Traverser le Canada à vélo: défi réussi pour Bruno Drouin

Photo de Mathieu Fournier
Par Mathieu Fournier
Traverser le Canada à vélo: défi réussi pour Bruno Drouin
Bruno Drouin a parcouru 5 300 km à vélo dans les dernières semaines. (Photo : (Photo gracieuseté))

CYCLISME. Du 4 juillet au 23 août dernier, Bruno Drouin, de Saint-Georges, a réalisé un défi de taille, celui de traverser le Canada, de Vancouver à Montréal, à vélo. Il a réussi à compléter les 5 300 km sans embûche majeure.

« La température ne m’a pas affecté, mais ça n’a pas été le cas pour tout le monde. On a connu un épisode de grêle intense, sinon nous avons reçu un peu de pluie, mais aucune averse sur une longue durée », indique le Beauceron originaire de Frampton.

« J’ai vécu toute une aventure, ç’a été vraiment superbe. Dans la vie, il ne faut pas avoir peur de rêver. À l’occasion, on se sous-estime, mais avec du vouloir et de la préparation on peut réaliser de grandes choses », ajoute-t-il.

Lors de sa traversée du Canada, le Beaucevillois a pédalé six jours sur sept. Des distances entre 120 km et 200 km ont été réalisées quotidiennement. Chaque soir, il a été logé dans un hôtel. Aucun changement n’a été apporté à l’itinéraire initial.

Au total, les 18 participants, âgés entre 42 à 69 ans, ont tous complété le parcours. Du lot, un homme en était sa deuxième expérience. De son côté, M. Drouin a pédalé avec trois autres cyclistes durant ce voyage d’une cinquantaine de jours. Il s’agissait de la quatrième édition de ce défi sportif d’envergure. 

« Dans deux ans, j’aimerais refaire un défi du genre, mais partir de Montréal et aller jusqu’à Terre-Neuve. Je pourrais dire que j’ai vraiment traversé le Canada à vélo. Il s’agirait d’un parcours deux fois moins long que celui entre Vancouver et Montréal », mentionne le Beauceron.

Contribuer pour une bonne cause

Durant son périple, Bruno Drouin s’est également donné comme objectif d’amasser 5 000 $ pour la Société canadienne de la sclérose en plaques, lui qui a des amis atteints de cette maladie auto-immune chronique ciblant le système nerveux central. 

En date du 25 août, l’homme de 61 ans avait amassé un peu plus de 2100 $. Il est toujours possible de contribuer à la cause qu’il a choisie en vous rendant sur le site Internet de Mon défi pour stopper la SP et rechercher le nom de Bruno Drouin.

« J’ai mis un chiffre de départ, mais même si je récolte moins, je ne serai pas déçu. Amasser de l’argent pour une cause, c’est juste un plus. J’ai décidé à la dernière minute d’amasser des fonds pour la Société canadienne de la sclérose en plaques », conclut M. Drouin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires